Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2009

LE PUITS – CONTE CRUEL

diapolepuits.gif


LE PUITS – CONTE CRUEL
Spectacle pour tous les publics (dès 9 ans)


Texte original de Sylvie Borten et Violetta Wowczak d’ap. Homère, Euripide, Sénèque / Mise en scène de Violetta Wowczak
Avec Sylvie Borten et Isabelle Degraeve / Coréalisation les Déchargeurs/Cie Violetta Wowczak

"La deuxième, la plus grande, est pleine d’Espoir, espoir de voir les Femmes du Monde entier reconnues, respectées, non utilisées comme arme de guerre, non violentées, non battues."

Mené par une équipe féminine (auteurs, metteur en scène, et comédiennes), ce spectacle aborde la guerre de Troie du point de vue des femmes de la cité assiégée. Il dit leur quotidien fait de tourments et de larmes mais aussi de rires et d'espoir.

Télérama : TTT les comédiennes excellentes. L'épopée de la guerre de Troie en donnant la parole aux femmes. Une réflexion sans pathos sur les dégâts de la guerre /Nathalie Kuperman ;

Pariscope : Une alliance de textes qui donne à ce spectacle toute sa force. On est transporté quelques siècles en arrière et on revit les récits de grands hommes/Caroline Munsch;

Mon Quotidien: c’est vivant et original. Un voyage garanti dans l'Antiquité pendant une heure!Raphaële Botte;

Webthea.com : Savoureux. Elles s’affairent autour du puits. Leurs rires et leurs larmes sonnent comme une alerte car leur tourment d'hier vaut pour les guerres d'aujourd'hui. Un conte dont la cruauté traversée d’humour et de tendresse enchante petits et grands/Dominique Darzacq;

L’amuse.net : Deux excellentes comédiennes nous content cette histoire avec énergie et talent/Muriel Deveaux ;

Gulli TV : la plus fantastique des aventures sans vous ennuyer une seule seconde/Qui l’a lu ;


Synopsis : Un puits oublié que l’on croyait tari. Unique vestige et mémoire ancestrale de cette cité aujourd’hui disparue, jadis luxuriante. Des voix s’en échappent soudain, comme tirées d’un long et profond sommeil. Ce sont celles de Tisiphone et d’Alecto, déesses des profondeurs, à la fois inexorables et bienveillantes. Elles font entendre les voix des reines, des servantes, des mères, des épouses et des filles des héros de la guerre de Troie ; comme une parole venue des temps anciens pour alerter ; car les guerres sont toujours et partout, les tourments des femmes aussi.


Du 14 janvier au 11 avril 2009
Les mercredis et samedis à 18h
Vacances scolaires : du lundi au samedi à 18h
Aux Déchargeurs
3 rue des Déchargeurs - 75001 Paris - M° Châtelet
Durée du spectacle : 1h
Tarifs : adultes 9€50 ; enfants 7€50
Réservations 0892 70 12 28 (0,34ct/mn)



Les commentaires sont fermés.