Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2011

Venez rencontrer Sandra LE GRAND avec Femmes 3000 au café de Flore le 01/02 à 19h

Sandra Le Grand 2 email petit.jpgLe prochain Café de Flore de la Fédération Femmes 3000 se tiendra le

  • Mardi 1° février 2011 de 19h00 à 20h30
    Café de Flore
    172 Boulevard St Germain 75006 PARIS

Notre invitée : Sandra LE GRAND
Entrepreneuse, PDG fondatrice de CANAL CE

Elle interviendra sur le thème : Entreprendre un peu, beaucoup, passionnément !

Sandra LE GRAND nous dédicacera son ouvrage « Entreprendre un peu, beaucoup, passionnément » (éditions Télémaque) à l’issue de son intervention (livre en vente sur place).

L’invitation (cliquer sur le lien) - Je m'inscris

Possibilité de dîner sur place à l’issue.

Commentaires

En rédigeant le compte-rendu des propos de Françoise Hostalier, députée UMP de la 15e circonscription du Nord, j'ai relevé les qualités qu'une élue à l'échelon national me semblait devoir posséder. Après avoir écouté Sandra le Grand, je m'aperçois qu'une entrepreneure doit posséder les mêmes. Plus exactement, les propos de Sandra le Grand me confirme qu'il en est bien ainsi. Je me suis demandée, à la fin de mon compte-rendu sur la première,pourquoi ce type de femme hyperactive s'oriente plutôt vers la politique ou plutôt vers l'entreprise.Les propos de Sandra le Grand m'apportent un début de réponse: le monde de la politique est beaucoup plus dur que celui de l'entreprise.Parce que sa valeur de référence n'est plus l'argent, mais le pouvoir. Dans l'entreprise, où la valeur de référence est l'argent, la transparence peut être un atout et l'amitié un moyen, pas en politique. On est plus seul en politique. Mais dans les deux modes d'action, toujours,l'individu doit être extrêmement réactif, pour saisir la chance quand elle se présente. En outre l'entreprise impose d'être créatif. En politique, il faut surtout être motivé par un idéal qu'on appellera un "projet de société". Mais pour réussir,dans ces deux situations, il faut savoir demeurer très réaliste! Dans l'entreprise,l'argent est toujours là pour rendre à un promoteur le sens de la réalité, en politique...pas toujours! Une entreprise vend un produit qu'on peut évaluer. En politique,on "vend" du verbe, difficilement directement évaluable!!! Dans les deux cas, il faut savoir convaincre, ce qui demande une sacrée confiance en soi! En bref, agir en entreprise ou en politique, c'est toujours imposer un "Je" fort.Quand on est ainsi porté par un besoin d'action sur les choses et les gens, probablement qu'on s'oriente d'instinct soit vers l'entreprise, soit vers la politique. Probablement... Mais les femmes ne se divisent pas en deux catégories seulement ! Comment se situent les autres, toutes les autres ??? Et quel est la place du hasard dans ces destins ??? Nous avons la chance d'être nées femmes dans ce morceau d'Europe qu'on appelle France à une époque où les femmes commencent à pouvoir exister vraiment et peuvent gérer leurs maternités. Mais nous ne naissons pas toutes belles,intelligentes, et détentrices de dons particuliers! Alors,quand on ne possède ni l'envergure d'un chef d'entreprise,ni celle d'un politique, quand on n'est pas authentiquement artiste, comment se positionne-t-on au quotidien ??? Kra-kra-kra ! (onomatopée signifiant le rire en créole)

Écrit par : Monique Raikovic | 02/02/2011

J'avais apprécié l'intervention de Madame la Député (Mme Lhospitalier) au Café de Flore avant les fêtes. Son témoignage m'a conforté dans l'idée qu'une femme est capable d'aller aussi loin qu'elle le désire. Tout en restant une épouse, une mère, une femme peut aller jusqu'au bout de ses convictions, de son engagement.

Mardi dernier, Sandra Legrand nous a généreusement stimulées par son dynamisme, son "positivisme". On dit bien de certains artistes qu'ils ont gardé leur âme d'enfant. Sandra Legrand a toujours la curiosité, l'envie de ses 20 ans.
Madame Legrand n'a pas hésité à partager conseils et confidences.
C'était sincèrement réconfortant de rencontrer une personne si épanouie, ayant réussi professionnellement et restant accessible aux autres.
On peut devenir Responsable d'une entreprise de 150 personnes, qui représente plusieurs millions d'euros de Chiffre d'affaire et venir au Flore discuter simplement avec des hommes et des femmes.
Je n'étais pas forcément d'accord avec tous ses propos, mais son intervention marquera cette année 2011.

Merci de nous donner l'opportunité de rencontrer des personnes (des femmes) telles que Madame Lhospitalier et Sandra Legrand.

Amicalement,

Clarysse Desrosiers

Écrit par : Clarysse Desrosiers | 03/02/2011

Les commentaires sont fermés.