Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2012

Conférence de Fatou Sow le 27 octobre 2012 : 40 ans de recherches sur les femmes, le sexe et le genre (Insti tut Émilie du Châtelet)

L’Institut Émilie du Châtelet a le plaisir de vous inviter à la prochaine séance de son cycle de conférences :

« Quarante ans de recherches sur les femmes, le sexe et le genre »

Le samedi 27 octobre 2012, de 14h à 16h
Campus des Cordeliers, amphi Bilski-Pasquier
21 rue de l’École de Médecine, Paris 5° (métro : Odéon)

Intervenante :Fatou SOW, sociologue

Elle retracera son parcours de recherche en l'éclairant d'analyses de son champ scientifique.

Entrée libre dans la limite des places disponibles
L'invitation

Après une thèse de sociologie sur les élites administratives sénégalaises à l’université de Dakar, Fatou Sow est entrée au CNRS où elle a mené toute sa carrière de sociologue, en poste à Dakar, jusqu’en 1998, puis au Laboratoire SEDET de l’université Paris Diderot. Ses échanges scientifiques, dans les années 1980, avec des Women Studies en Amérique du Nord et des organisations féministes des pays du Sud ont marqué un tournant signification dans son cheminement scientifique. Dès 1988, elle introduit le premier enseignement sur les femmes, la sociologie de la famille et des rapports sociaux de sexe, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Elle y organise, en 1999, le 2e colloque de la recherche féministe francophone, dont les actes ont été publiés sous le titre « La recherche féministe francophone. Langue, identités et enjeux (Karthala 2009).


Parallèlement à ses activités de recherche et d’enseignement, elle a contribué à la création, en 1994, d’un Institut annuel sur le genre au Conseil pour le développement des sciences sociales en Afrique (CODESRIA). Elle y a co-édité avec Ayesha M. Imam et Amina Mama, l’ouvrage Engendering African Social Sciences (CODESRIA, 1997), publié en français sous le titre Sexe, genre et société, Engendrer les sciences sociales africaines (Karthala, 2004). Cet institut fonctionne toujours et publie une série intitulée Gender Series. Elle y a dirigé, en 2011 un programme sur « Culture, religion et politique » dont les travaux seront publiés au début de 2013.

Fatou Sow a également développé des relations scientifiques avec plusieurs universités, centres de recherches et organisations féministes, au niveau africain et international. Elle a été la coordinatrice pour l’Afrique francophone de DAWN (Development Alternatives for Women in a New Era), un réseau de féministes du Sud dont les recherches ont servi au lobbying auprès des institutions internationales. Présidente du Réseau de recherche en santé de la reproduction en Afrique francophone (1994-1996), elle a dirigé, avec Codou Bop, Notre corps, notre santé. Santé et sexualité des femmes en Afrique subsaharienne (L’Harmattan, 2004), un ouvrage de vulgarisation inspiré du fameux Our Bodies, Ourselves, du Collectif de Boston (USA). Elle a participé à la publication de Reinventing Social Contracts: the Promise of Human Rights, G. Sen et S. Correa (dir.), sous presse à Zed Books. Elle a récemment codirigé Le sexe de la mondialisation. Genre, classe, race et nouvelle division du travail, J. Falquet, H. Hirata, D. Kergoat, B. Labari, N. Le Feuvre et F. Sow. Les Presses de Sciences Po, 2010.

Retraitée de l’Université, elle est, depuis 2008, la coordinatrice du réseau de recherche et plaidoyer Women Living Under Muslim Laws, implanté en Asie, Afrique et Moyen-Orient, dont le siège est à Londres.



ConfSow.pdf

Commentaires

Bonjour,

Absent de Paris et pourtant vivement intéressé par cette conférence - car très au fait de ces problématiques - aurons nous la chance d'avoir un CR?

Salutations M Aymé (Paris 5ème)

Écrit par : Aymé Michel | 24/10/2012

Les commentaires sont fermés.