Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2013

Ces femmes qui (ont fait) et font l'Europe (7) : Madame DE STAËL (1766-1817), une européenne avant l’heure

Bando Ces femmes qui font l'Europe v2.jpg

Madame DE STAËL (1766-1817), une européenne avant l’heure

Par Jacky MORELLE (email)

Madame de STAËL, l’une des plus grandes écrivaines d’un temps qui en comptait peu, était la fille du célèbre banquier genevois, Jacques Necker, dernier grand ministre de Louis XVI et de Suzanne Curchod, Vaudoise, femme d’une grande culture qui tint l’un des derniers salons littéraires parisiens d’avant la Révolution. Germaine Necker est née le 22 avril 1766 dans le magnifique hôtel d’Hallwyll,  28 rue Michel Lecomte Paris 3ème. En tant qu’ « amoureuse » du Marais, je ne peux m’empêcher de décrire très brièvement ce merveilleux hôtel qui mérite le détour. En 1766-1767, les Hallwyll vont embellir l’ancien hôtel, conservé, par l’architecte Claude Nicolas Ledoux, alors jeune et peu connu. La façade sur rue avec un portail encadré de deux colonnes doriques cannelées est un chef-d’œuvre. Ledoux a su créer une impression de majesté dans une parcelle relativement étroite. Des hôtels construits à Paris par Claude Ledoux, l'hôtel Hallwyll est le seul à ne pas avoir été détruit.

Madame DE STAËL.jpgMais revenons à Germaine Necker. La salle de jeu de la petite fille, c’était le salon de sa mère. Cette dernière considérait qu'il fallait exercer l'intelligence par un afflux précoce d'idées. Enfant prodige, Germaine composa à onze ans des Eloges. La jeune fille grandit en conversant avec les derniers encyclopédistes, avec les célébrités littéraires, avec les représentants de l’aristocratie et de la politique. Dans le salon cosmopolite et lettré de ses parents, elle a rencontré des émissaires du monde allemand : Grimm et Meister. Adolescente, elle s’enflamma pour Werther comme la plupart de ses contemporains qui ne connaissaient pas grand-chose d’autre de l’Allemagne. Ce fut cet éveil intellectuel qui conduisit Madame de Staël à écrire plus tard son livre De l’Allemagne. Madame de Staël forma son esprit dans le salon de sa mère, par la conversation des Philosophes, mais elle avait  la sensibilité trop vive pour ne pas se détacher du culte de la raison et de ne pas chercher dans les littératures étrangères des modèles plus conformes à sa nature : « …En lisant les écrits d’une nation dont la manière de voir et de sentir diffère beaucoup de celle des Français, l’esprit est excité par des combinaisons nouvelles, l’imagination est animée par les hardiesses même qu’elle condamne ». (préface de Delphine).

Lire la suite

27/07/2013

Colloque FDFA « Vulnérabilités, handicaps, discriminations : on en parle ! », 19/11/13, Paris

fdfa.jpgDans la droite ligne de son précédent colloque « Autonomie enchaînée, autonomie déchainée » organisé en mars 2012, l’association Femmes pour le Dire Femmes pour Agir - FDFA poursuit ses travaux de réflexion sur le handicap et les discriminations en questionnant les différentes représentations de la vulnérabilité.

Dans son intervention au Colloque 2012, Françoise Héritier soulignait que les chaînes qui entravent la liberté d’action de la personne handicapée ne sont pas tant physiques que mentales ; elles sont avant tout dans les représentations du handicap construites par la société.

Pourquoi la vulnérabilité de la personne handicapée est-elle assimilée à une forme de faiblesse, de dépendance, voire de passivité ? Ces représentations n’ouvrent-elles pas la voie aux discriminations ?

Le colloque « Vulnérabilités, handicaps, discriminations : on en parle ! » invite à dépasser ces représentations banales du handicap, à repenser la vulnérabilité afin d’en révéler la force positive et dynamique et ainsi favoriser l’émergence d’une nouvelle éthique qui soutient la participation des personnes handicapées. En effet, la situation de dépendance physique des personnes handicapées n’entame pas leurs capacités à s’affirmer comme individus, à exprimer leurs émotions, leur sensibilité, leur créativité et à lier des relations affectives. Le défi pour notre société est alors d’accompagner, de soutenir cette capacité à exister avec les autres.

Il aura lieu le Mardi 19 novembre 2013, 9h-18h, Maison de la Mutualité - Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Participation aux frais laissée à discrétion.

Accessibilité totale des lieux et des débats.

Je m'nscris en ligne : formulaire d'inscription

Lire la suite

23/07/2013

Ces femmes qui font l'Europe (6) : digression rêveuse à la suite de « Mon alphabet » dans Pulsions du temps, Julia Kristeva

Bando Ces femmes qui font l'Europe v2.jpg

Ces alphabets qui font l’Europe : digression rêveuse à la suite de « Mon alphabet » dans Pulsions du temps, Julia Kristeva (éd Fayard, mai 2013)

par Françoise NEVEU (email)

220px-Julia_Kristeva_à_Paris_en_2008.jpgDans « Pulsions du temps », la sémiologue et psychanalyste Julia Kristeva (photo) fait battre le temps en des moments, quotidiens, culturels, de soi, des autres, scientifiques, de personnes, philosophes, écrivains. Ces battements du temps parcourent le livre et donnent au temps comme un bruit, régulier, scandé, qui revient,  et son existence au cœur. Donc aussi ses pulsions.

Dès le début, on se retrouve avec « Mon alphabet » dans une fête annuelle de la Bulgarie, qui est la Fête de l’alphabet. L’alphabet ici est cyrillique.

On réalise à cette occasion pour de bon, même si on le savait déjà, ah mais oui c’est vrai, que d’autres pays, en Europe, contenus pourtant dans cette entité commune, disposent effectivement d’alphabets différents les uns des autres, les autres du nôtre, le nôtre des uns.

En Bulgarie, durant cette fête, la communion avec cet alphabet, et donc avec la question de la lettre, apparait telle dans ce qu’on peut en lire qu’elle met aussi tous les sens en alerte et exacerbe  des effets qu’un alphabet inscrit dans une âme. Ce faisant, on assiste à ce qu’un changement d’alphabet en même temps qu’un passage de frontière peut induire, ébranler, tutoyer, questionner, mettre en doute, dans les habitudes d’une personne et son habitus, même, sa manière d’être au monde. Lorsqu’elle est amenée à passer des frontières, même en Europe et peut-être surtout en Europe où celles-ci n’existent plus sur le terrain de la géographie, les frontières demeurent, loin, à l’intérieur des pays, par la langue. Elles en sont peut-être de ce fait d’autant plus voyantes, effectives, provoquant, sollicitant, focalisant, synthétisant, ce qui veut l’être de cette frange qu’est le langage entre soi et l’autre, entre l’ici et l’ailleurs, entre le maintenant et l’avant et l’après du temps .

Lire la suite

22/07/2013

Compte-rendu du Café de Flore de Femmes 3000 du 5 juin 2012 : Invitée : Faroudja AMAZIT ou « Le vent de la liberté souffle où il veut »

Faroudja Amazit.jpg

«  Mes larmes invisibles m’ont donné la force de dire oui à cette liberté » Faroudja Amazit

 « J’entends m’adresser aux femmes de toutes les cultures – car la souffrance n’a pas de couleur – et tout particulièrement aux femmes musulmanes, afin d’éveiller leur conscience et de leur permettre de ne plus avoir peur d’être ‘des femmes visibles’ » précise Faroudja Amazit en avant-propos aux « Larmes invisibles[1] », ce récit de sa vie  qu’il lui a été nécessaire de coucher sur le papier. Ce message ne pouvait laisser indifférente Femmes 3000 dont l’objectif est justement d’œuvrer à favoriser la visibilité des femmes dans notre société. C’est ce qu’a pensé, en lisant ces lignes,  Chantal Desbordes qui a souhaité aussitôt inviter cette jeune femme à un des mardis du Café de Flore de Femmes 3000

Et Faroudja Amazit est venue, acceptant  volontiers de répondre aux questions de Chantal Desbordes. D’emblée, cette jeune quadragénaire séduit par la vigueur de son allure, la franchise de son regard, la spontanéité de son sourire. Tout dans son maintien affirme la satisfaction d’être ce qu’elle est, là où elle est. L’expression de « beauté épanouie » lui convient parfaitement. Si j’insiste ainsi sur l’atmosphère qui émane de Faroudja Amazit, c’est parce que son passé aurait pu la détruire. Il a fallu qu’elle ait en elle, un solide appétit de vivre pour espérer en l’avenir envers et contre tout ! Écoutez plutôt :

Compte-rendu rédigé par Monique RAIKOVIC

Télécharger la version pdf du compte-rendu

Lire la suite

SAVE THE DATE : 5 et 6 novembre 2013, Paris | Le Parlement des Entrepreneurs d'avenir

Pushmail.jpgLe Parlement des Entrepreneurs d'avenir les 5 et 6 novembre 2013

"Et si l'entreprise avait les solutions ?"

Vous êtes plus de 700 dirigeants réunis au sein du réseau Entrepreneurs d'avenir.
Le troisième Parlement vous donne la parole :
deux jours pour nous rencontrer et échanger
avec des acteurs du monde économique, politique et social.

Cliquez ici pour découvrir le programme et vous inscrire
(inscription gratuite et obligatoire dans la limite des places disponibles)

EA sur TWITTER
EA sur FACEBOOK

Femmes 3000 est partenaire de cette 3° édition du Parlement des Entrepreneurs d'avenir.

L'incidence du genre sur les carrières de directrices et de directeurs d'hôpital : les résultats d'un sondage de ADH

adh.pngProfitant de la date symbolique du 8 mars pour mobiliser la profession au sujet de la parité, l’ADH a lancé en mars 2013 un sondage express auprès de l’ensemble des directeurs d’hôpital pour analyser l’incidence du genre sur les carrières de directrices et de directeurs.

ADH a décidé de sonder un panel mixte ; avec 253 réponses recueillies, il a ainsi disposé d’un échantillon représentatif dans sa composition et suffisamment fiable pour dessiner des tendances.
 
Sur un sujet dont l’importance progresse, par la pression des médias, l’influence des incitations législatives, et l’attention dirigée notamment par l’Association, ce chiffre est encourageant.
 
Il identifie en effet une proportion de dirigeants hospitaliers qui se sentent clairement concernés et ont accepté de répondre à des questions qui relèvent dans une certaine mesure de l’intime.

Il s’agit donc de la première étude, non pas « subie », à des fins quantitatives, mais clairement axée sur le ressenti personnel des DH à l’égard de l’importance du sexe dans l’évolution professionnelle et les choix de vie qu’il conditionne (ou pas). 
 

14:28 Publié dans Genre | Lien permanent | Commentaires (0)

15/07/2013

L'artiste peintre Marie LAURENCIN, vue par Jacky MORELLE

marie alurencin.PNGLe musée Marmottan Monet à Paris rend en cet été 2013 (jusqu'au 21 juillet) un vibrant hommage à Marie Laurencin (1883- 1956).

Une grande majorité des œuvres provient des collections du musée Marie Laurencin (Japon). Cette exposition est un juste hommage à l’une des artistes les plus raffinées de la peinture française de la première moitié du 20ème  siècle.

Mais qui était Marie Laurencin ?

Jacky MORELLE, adhérente de Femmes 3000, Présidente de l'association parisienne Histoire du 3e, nous en brosse ici le portrait.

"Marie Laurencin est la fille naturelle d’Alfred- Stanislas Toulet (1839- 1905), originaire dela Somme, élu député en 1882 et de Pauline- Mélanie Laurencin (1861-1913), issue d’une famille savoyarde venue s’installer en Normandie près de Cherbourg.

Sa mère, Mélanie- Pauline a eu une enfance heureuse et a reçu une instruction assez poussée. Marie dira plaisamment que sa mère « la nourrissait de la plus haute littérature autant que de bouillies.» Elle lui fera aimer la poésie notamment Gérard de Nerval.

Mélanie- Pauline est très pieuse, même dévote. Elle est passionnée par la broderie, adroite, raffinée. Marie parle d’elle en ces termes : « Ses mains étaient les plus belles du monde. Quel était son charme ?- Ses yeux ? –Sa voix ? – Ses mouvements si lents ? – Je ne pouvais m’expliquer. Lorsque je rêvais d’elle et que j’y rêvais souvent, le mot ″ élégance″  qu’elle rendait si bien ne me venait pas à l’idée et je l’appelais ″Princesse″. Marie prétend qu’elle avait du sang créole dans les veines :

« Ce sang créole explique bien des choses dans mon caractère, dans mon libre travail. »

Lire la suite

12/07/2013

3 Françaises installées en Roumanie, Irlande et Espagne, distinguées par l’édition 2013 des Trophées Femmes 3000

Depuis 2000, la Fédération Femmes 3000 organise en partenariat avec le Sénat un évènement dénommé les Trophées Femmes 3000 qui élargit au monde son  principe fondateur : renforcer la visibilité des femmes dans la vie publique, économique et sociale.

Pour 2013,  Femmes 3000 a décidé de distinguer les mérites de trois Françaises vivant dans l’Union européenne (excepté la France), soit dans 26 pays.

Le jury des Trophées Femmes 3000, co-présidé par le sénateur Christophe FRASSA et par la présidente de la Fédération Femmes 3000, Line PIERNÉ, s’est réuni au Sénat le vendredi 5 juillet 2013.

Les lauréates qu’il a choisi de récompenser sont :

  1. Catégorie Equité : Nathalie DAVID, Française installée en Roumanie, pour son initiative CASIOPEEA, association créée en 2010 dont la mission est la sensibilisation des hommes, des femmes et des jeunes filles au dépistage précoce du cancer du sein. Pour ce faire, CASIOPEEA organise régulièrement une course et une marche permettant de remettre à chaque adulte inscrit un voucher pour une échographie mammaire gratuite et d'offrir, à partir des fonds collectés le jour de la course, des prothèses aux femmes ayant subi une ablation du sein.
     
  2. Catégorie Initiatives culturelles : Marie-Luce PARIS, Française installée en Irlande,  pour la mise en place (dès 2005), le pilotage et aujourd’hui le conseil pédagogique de deux programmes universitaires de l’University College de Dublin, qui intègrent l’apprentissage du droit français (droit substantiel et terminologie) et celui de la langue française dans les études de droit irlandais : le Bachelor of Civil Law with French Law (BCL Law with French Law) et le Bachelor of Civil Law/ Maîtrise (BCL/M). L’objectif de ces deux programmes est de former des étudiants bilingues ayant une double culture juridique, celle de common law et celle de droit civil, les rendant ainsi capables de travailler à l’international et particulièrement en milieu européen (institutions de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe).
     
  3. Catégorie Entrepreneuriat Responsable : Maria-Luisa de CONTES, Française installée en Espagne, pour la mise en place, en 2010, de la plateforme de collaboration « Forum des femmes Dialogo » au sein de l’association d’amitié hispano-française Dialogo. Composé de femmes provenant de différents secteurs (juridique, entrepreneurial, diplomatique, scientifique, politique, universitaire, etc.), le Forum des femmes Dialogo contribue à faciliter les relations de coopération entre les deux pays.

N DAVID ML PARIS MLDE CONTES v3.jpg

La soirée de remise des Trophées aura lieu le vendredi 15 novembre 2013, dans les Salons Boffrand de la Présidence du Sénat à Paris, sous le Haut Patronage M. Jean-Pierre BEL, Président du Sénat, et avec le parrainage de nombreux partenaires institutionnels et privés.

Communiqué de presse

02/07/2013

105ème Rencontre Mensuelle de Femmes Business Angels : Mardi 2 juillet 2013 (Paris)

Femmes Business Angels vous convie à sa 105ème Rencontre Mensuelle

Mardi 2 juillet 2013 à 19h


Cyrus Conseil (2ème étage)
153 boulevard Haussmann, PARIS 8°
(M° St Philippe du Roule ou Miromesnil - Parking Haussmann Berri)


Merci de vous inscrire au plus tard le vendredi 28 juin

Présentation de 4 ou 5 projets entrecoupée par une séquence d'informations sur la vie du réseau (le descriptif des projets sera communiqué ultérieurement).      


Les présentations seront suivies d'un cocktail "networking" qui permettra de rencontrer directement les porteurs de projet et éventuellement de prendre rendez-vous pour les prochaines étapes...

Lire la suite